Et de 5… notre « Guide de Survie Sexuelle des Parents » avec ma collaboratrice Flore Cherry est sorti le 18 novembre aux éditions Tabou ! Il s’agit du dernier tome de la collection des guides qui a pour but de libérer la parole sur la sexualité afin de briser les tabous.

Notre guide est aussi disponible au Furet du Nord ou sur Amazon. Pour ceux qui ne connaissent pas les précédents tomes, ils sont tous ici.

Pour ce nouveau tome, avec Flore Cherry, nous sommes parties à la rencontre des parents en devenir ou ceux qui le sont déjà et qui veulent booster leur sexualité ! Avec l’arrivée d’un enfant forcément les priorités changent tout comme notre rapport corps et à notre désir. Mais c’est surtout le temps, enfin plus précisément sa gestion, qui devient problématique, ce temps précieux et rare avec lequel nous devons composer (ou nous dédoubler).

Comment faire pour continuer à entretenir une relation d’amants quand on devient papa-maman ? Comment parler de sexe avec son enfant sans que ce soit (trop) gênant ?  Comment continuer à se trouver archi-sexy même avec le temps, la fatigue et les mômes ? Comment gérer une infidélité dans le couple ? Voici une liste de thématiques, entre autres, que nous traitons dans ce guide.

Stop à l’injonction de la mère parfaite

Pour la préface de ce livre, Flore est partie à la rencontre d’Eve De Candaulie, auteure de plusieurs ouvrages chez Tabou, avec le dernier en date « Une indécente liberté » dans lequel Eve nous emmène dans sa quête de maternité et la reconstitution progressive de son couple libertin et polyamoureux. C’est donc tout naturellement qu’Eve a apporté ses précieux conseils, car trouver ce nouvel équilibre a été une étape très importante pour elle.

Eve De Candaulie : J’ai tout essayé pour être en pleine conscience, pour me sentir bien avec bébé, bien dans mon corps, bien avec mon mari, qui a été et demeure un homme formidable. J’ai été persévérante et lui aussi, très investi et patient dans les moments de fatigue ou face à un baby blues inattendu. J’ai temporisé mes activités, et je me suis réjouie de chaque petite victoire au quotidien jusqu’à trouver un équilibre.

Comment devenir parents ET rester soi ? Telle est la question que nous sommes en droit de nous poser face aux nombreux diktats de la maternité. Entre pression sociale, familiale et réelle envie de bien faire, la jeune maman se retrouve souvent confrontée à une vision idyllique et totalement faussée de la réalité, sans compter les tabous qui entourent les premières pas dans la vie de parents.

Entre postpartum, rapport au corps chamboulé, certitude imposée (X bonnes raisons d’allaiter) et manque de temps, il est parfois très difficile d’appréhender avec sérénité l’arrivée de son enfant, car cette période est aussi propice à s’immiscer dans l’intimité du couple.  De belle-maman à ce couple d’amis qui, en partant d’un bon sentiment, vont parfois donner leur avis sur votre façon de faire. A cela s’ajoute en plus le fait d’arriver à trouver son équilibre ou devrait-on dire d’assurer dans tout, ce qui devient une pression constante. Comment concilier vie de maman, vie professionnelle et vie intime sans frôler l’épuisement ou le burn out?

Etre un papa sexy

Les stéréotypes du genre sont encore très présents en matière de parentalité, et force est de constater que la publicité tend encore majoritairement à les véhiculer. Les papas sont souvent les grands oubliés des marques, quand ils ne sont pas représentés comme ne sachant même pas changer une couche…

Le papa est encore considéré comme un parent de seconde zone, derrière la maman, alors qu’il a autant de pouvoir d’achat et son mot à dire sur l’investissement dans une poussette ou l’alimentation de son enfant… Cependant, certaines marques, à l’ère de la digitalisation, ont bien compris qu’il était temps de faire évoluer leur offre de produits tout comme leur mentalité afin de revaloriser leur image.

Flore Cherry :  Écharpe de portage pour papa, sac à couches masculin, tee-shirt spécial pour le peau à peau avec le bébé… aujourd’hui les équipements sont moins genrés et il n’est pas rare de trouver des accessoires très masculins. Qui a dit que s’occuper d’un enfant n’était pas viril ?

Cultiver le « je m’en foutisme »

Le manque de temps fait qu’il faut savoir s’accorder une autre forme de sexualité et arrêter de se culpabiliser de ne pas être au top de sa forme ou de sa performance. C’est qu’on a pas forcément le temps de faire l’amour tout un après-midi avec un enfant en bas âge, du coup se réinventer c’est aussi booster sa créativité pour mieux lâcher-prise et se surprendre agréablement bien-sûr !

Flore Cherry : Non, ce n’est pas grave de ne pas être épilée, de ne pas porter de la lingerie fine tous les jours ou des talons hauts. C’est le moment de la jouer “complice” avec votre partenaire, sans jouer un rôle, sans dépenser de l’énergie à être autre chose que soi-même.

Faire de son mieux

Vous l’aurez compris, le but de se guide n’est pas de vous dire comment faire pour être de « bons parents », mais juste de part des fiches techniques, des témoignages et autres interviews, vous donner des conseils accessibles et, nous l’espérons, pertinents pour vous accompagner dans votre nouvelle vie de parents !

Ils parlent du guide

Elle
Lille Actu
20 minutes
Canal FM