Et de 4… mon « Guide de Survie Sexuelle des Timides » avec ma collaboratrice Flore Cherry est sorti le 15 octobre aux éditions Tabou ! Il s’agit du tome 4 de la collection des « Guides de Survie Sexuelle » qui a pour but de libérer la parole sur la sexualité et de briser les tabous. Notre guide est aussi disponible au Furet du Nord ou sur Amazon.

Pour ceux qui ne connaissent pas les autres tomes de la collection, rendez-vous ici pour celui dédié aux étudiant/es (sorti le 25 août) , ici pour la business girl (sorti le 12 février) et ici aux Vacancières (sorti le 12 juin). Vous saurez tout : pitch, point de vente, article de presse, dédicace, passage radio. Mais revenons-en à notre tome 4…

Pour ce nouveau tome, avec Flore Cherry, nous sommes parties  à la rencontre des timides (donc à peu près tout le monde) car la timidité, en plus d’être protéiforme, et surtout universelle. Elle est souvent vue comme un handicap, d’autant plus quand on a des difficultés à s’exprimer en face de l’élu.e de son coeur, alors qu’on peut en faire un atout justement en approfondissant les différents moyens de se parler pour mieux se séduire !

Qu’ils soient rêveurs, novices, discrets, introvertis, hypersensibles, si les timides sont souvent touchants par leur vulnérabilité, ils peuvent parfois connaître quelques appréhensions au moment d’ « assurer » sous la couette. 

Comment gérer les premières fois ? Draguer sous alcool, c’est quoi la limite ? Est-ce qu’envoyer des sexto améliore l’estime de soi ? Comment passer du virtuel au réel ? Quelles activités pratiquer pour atténuer la timidité ?

Nous essayons d’y répondre au mieux dans ce guide en dédramatisant la timidité, on vous a même fait tout un tas de dessins pour « illustrer » tout ça. Ce petit guide sexo est à mettre entre toutes les mains maladroites et à recommander à tous les cœurs d’artichauts… que l’on soit un homme ou une femme !

La timidité liée à l’impression d’être en dehors des normes

Dans ce guide, nous avons choisi de nous attaquer aux injonctions morphologiques qui ont tendance à renforcer notre sentiment de vulnérabilité face à des représentations parfois faussées de la réalité. En ce sens, il était important de parler du sexe féminin dans sa globalité, via par exemple « Le porno ne me ressemble pas » ou encore « A quoi ressemble mon sexe » afin d’interroger cette norme de Barbie prépubère que l’on nous impose encore de nos jours.

Alors attention, les hommes ne sont pas en reste puisque nous évoquons aussi la peur de la panne ou le cliché persistant de la « taille du pénis », en gros (si je peux me permettre) « Le porno peut donner des complexes à tout le monde (et sur tout et n’importe quoi…) ! » C’est ce qu’explique Carmina Ama rédactrice en chef du Tag Parfait « On choisit les énormes bites dans le porno parce que c’est plus visuel et c’est plus facile à mettre en scène. Pareil pour les gros seins, on attire le regard avec et ça occupe l’espace ! »

La timidité liée à un caractère introverti

Dépasser sa timidité est souvent une lutte permanente et ce à chaque évènement « social ». Qui ne s’est jamais donné un peu de courage avec un petit verre, histoire d’avoir un temps soit peu de contenance en espérant très fort que cet alcool bu « cul-sec » va faire effet très rapidement ! Nous en parlons dans « Ma timidité disparaît quand je bois de l’alcool, c’est grave docteur ? ». 

C’est donc tout naturellement que nous parlons « de la drague par message »,  car comme le dit Flore Cherry « pour les timides, le virtuel permet parfois une approche plus simple et plus assurée qu’en face-à-face. Le choix des mots, le temps de réflexion, l’absence de contact direct… sont autant de facteurs qui fluidifient la communication. » Alors attention quand même à ne pas envoyer trop de messages quand vous avez bu plus de trois verres (en moins d’une demi-heure), on dit ça on dit rien…

Nous parlons aussi de la peur d’aborder des problèmes liés à sa sexualité chez le médecin, un vrai tabou quand on sait que procrastiner certaines consultations peut, à terme, avoir de graves répercussions. Comme le dit le docteur Gilbert Bou Jaoudé qui a écrit notre préface  « C’est plutôt si quelqu’un affirme qu’il n’a aucune gêne, aucune honte à raconter ses angoisses et problèmes intimes à un inconnu que c’est bizarre. » Et si vous n’êtes pas encore « rassurés », comme l’évoque Flore « vous pouvez également vous dire qu’un médecin avec un peu d’expérience a certainement entendu des histoires plus tordues que les vôtres… » ça c’est dit !

Mais timide ou pas, on prend soin de soi

D’après un sondage du groupe SCA, spécialiste des produits d’hygiène, 25 % des Françaises et 22 % des Français ont déjà mis fin à une relation amoureuse à cause de la négligence de leur partenaire. Le manque d’hygiène, le nouveau « tue-l’amour ? Apparemment ça y contribue grandement ! Pour vos jeux de vilains, n’oubliez pas de prendre soin de vos mains ! Mais attention de ne pas tomber dans les extrêmes avec d’autres parties de votre corps, j’entends par là votre intimité mesdames parce que oui le vagin se lave tout seul… une toilette intime trop régulière et/ou en profondeur peut grandement altérer votre flore vaginale.

Et en parlant d’intimité, nous évoquons aussi la fameuse question  » J’ai peur que mon partenaire sente l’odeur de mon vagin ! » car oui, nous nous sommes toutes posées cette question (au préalable) au moins une fois dans notre vie (intime). Par conséquent, il était juste de traiter cette appréhension dans notre guide, sans langue de bois, afin de décomplexer les femmes à ce sujet.  Et on peut déjà vous dire que c’est normal que votre sexe ne sente pas la rose ! 

Notre méthode de travail

Si à chaque guide, Flore Cherry fait un travail merveilleux et minutieux en récoltant des témoignages sous couvert d’anonymat, pour ma part c’était la première fois que je faisais poser, en majeure partie, des modèles pour mes différentes illustrations ! Le but de ma démarche ici était de travailler sur le rapport au corps dans un climat de confiance en prenant en photo différentes morphologies en situation.

Nous avons réalisé, avec les personnes qui ont accepté de poser, un véritable travail d’équipe. J’avais vraiment eu à coeur de « reproduire » non pas seulement leurs silhouettes, mais aussi leur traits de caractère afin d’être fidèle à ce qu’ils souhaitaient partager d’eux-même.  Dans un premier temps, j’ai croqué principalement des amis (certains sont d’anciens timides, d’autres le sont toujours) car cette approche « bienveillante » est facilité dans ce contexte de confiance mutuelle, mais à terme je souhaiterais vraiment étendre cet échange à un cercle moins personnel !

Ils parlent du guide

Elle

Nous avons eu le plaisir de voir notre guide de survie sexuelle des timides mis en avant dans Elle.fr qui nous partage « 3 conseils réalistes pour être à l’aise quand on est timide », directement tirés du livre ! Encore un grand merci à Caroline Michel, que j’avais précédemment interviewée pour la sortie de son livre « Entre mes lèvres, mon clitoris » pour ce super article !

Canal FM

J’ai eu le plaisir d’être interviewée par Geoffrey sur Canal FM pour faire un petit tease du guide juste après sa sortie. J’y avais déjà présenté mes précédents guides de survie, c’était donc génial de pouvoir retrouver de nouveau toute l’équipe pour parler de la suite ! Pour plus de détails, rendez-vous par ici !