Hello les coquins,

Tout d’abord, je vous souhaite une belle année 2018 à vivre sans modération, riche en liberté, en fous rires et en challenges à relever, bien loin de votre zone de confort ! Et surtout je vous remercie pour votre soutien lors de mes différents évènements et vos gentils mots durant l’année qui s’est écoulée, riche en émotion !

Un grand merci aussi à tous mes clients et partenaires avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer en 2017 sur des projets enrichissants qui m’ont permis de m’affirmer davantage tout en m’éclatant ! Et enfin je remercie encore ma maison d’édition Tabou pour le lancement du Guide de Survie Sexuelle de l’Etudiant/e avec ma collaboratrice Flore Cherry sans qui rien n’aurait été possible !

Bon c’est bien gentil tout ça te dis-tu, mais ça fait un moment que tu n’étais pas revenue… et je vous présente « toutes mes confuses », mais ces dernières semaines ont été assez chargées et le seront encore jusqu’à la fin du mois ! Du coup Secrets de Coquines est passé au second plan et c’est tant mieux quand ça va dans ce sens hein.

Voilà j’ai plusieurs projets pro en cours tous aussi sympathiques les uns que les autres et qui restent ma priorité pour avoir une meilleure visibilité dans mon secteur d’activité. J’entends par là, des projets autour de la femme, pas forcément liés à sa sexualité, mais plutôt à son bien-être en général, même si nous ne pouvons dissocier les deux pour nous épanouir !

Et justement ces nouveaux projets m’ont permis de remettre en question ma façon de voir les corps, à savoir dessiner nos courbes et toutes nos petites singularités qui nous différencient les unes des autres. D’ailleurs je préfère parler d’atouts et c’est ce qui fait notre force en plus de nous rendre chacune unique !

En effet, je me suis aperçue que précédemment j’ai toujours privilégié des corps plus ou moins « normés » avec des profils-types répondant aux standards de notre société ou devrais-je dire des « critères » physiques qui permettent de véhiculer une image bien définie de ce que doit être la féminité.

Si au début, je l’ai fait pour des questions de facilité dans le but de coller à un certain esthétisme féminin, souvent mis en avant dans la bande dessinée, je me suis ensuite contentée de décliner ces stéréotypes dans mes illustrations, certainement parce que j’ai baigné dedans.

Mais avec l’arrivé de nouveaux projets mettant LA femme en avant, je me suis rendue compte à quel point ma vision était réductrice ! Inconsciemment je reproduisais des morphologies dites classiques qui ne concernent finalement qu’une minorité qui nous est imposée comme un idéal alors que chacune devrait être libre de choisir ce qui lui convient le mieux.

Je me suis alors posée les bonnes questions pour prendre position : Comment s’adresser à toutes les femmes sans les caricaturer ? Pourquoi mettre en avant un seul canon de beauté alors que nous sommes toutes belles avec nos différences ? Comment tenir un discours qui prône de s’accepter si j’illustre qu’un seul et même stéréotype ?

J’ai donc commencé à m’intéresser un peu plus au body positive pour m’en inspirer dans mon travail. De Pinterest à Instagram, j’ai découvert des figures emblématiques de ce mouvement qui m’ont donné une vision différente de la féminité au sens large. Non pas pour surfer sur la tendance, mais parce que je voulais que mes illustrations parlent à toutes les femmes et n’en exclure aucune.

En effet, pour moi le body positive est avant tout un état d’esprit. Celui qui nous inspire dans le bon sens et qui nous aide à aimer notre corps peu importe les diktats de la société, du moment qu’on se sent belle dedans. Oui, on a le droit de se sentir sexy avec ses formes, de les cultiver et les mettre en valeur ! Oui, on a le droit de rêver grand même quand on fait la taille d’un échantillon, par exemple moi avec mon 1m55 (et encore j’ai un doute maintenant…)

Oui, on a le droit de se laisser pousser les poils voire même de les colorer ou de se teindre les cheveux aux couleurs de l’arc-en-ciel. Oui, on a le droit d’avoir recours à la fée bistouri si on se trouve plus jolie par la suite et que ça nous change la vie ! Bref on devrait être LIBRE de faire ce qu’on veut de son corps, parce que c’est lui qui nous porte et qui, accessoirement, nous procure du plaisir.

Et justement en parlant de plaisir, à travers ma collection « Guide de Survie Sexuelle » avec Flore Cherry et mes autres missions, j’ai eu envie de m’intéresser davantage aux femmes, à ce qu’elles entreprennent et réussissent ! Peut-être parce que c’est ce que j’ai illustré dernièrement et que ça me parle plus actuellement.

Bien-sûr, je vais continuer à vous poster mes autres collaborations, je n’arrête pas le sexo pour autant ! Mais j’ai aussi envie de vous présenter des femmes dont le travail s’inscrit dans cette nouvelle thématique plus large et surtout plus féminine, tout en ne reniant pas le secteur d’où je viens hein !

Je trouve intéressant de pouvoir donner la parole à des femmes qui ont monté leur business afin d’avoir leur ressenti. Par exemple quelles difficultés ont-elles rencontrées en tant que femme ? Qu’est-ce qui les a poussé à se surpasser et à sortir de leur zone de confort ? Comment arrivent-elles à gérer leur vie privée et leur vie professionnelle ?

Autant de sujets qui peuvent paraître anodins pour certain.e.s mais qui font l’objet d’un combat quotidien pour d’autres sous peu qu’elles aient investi un milieu pas forcément « grand public ». J’entends par là, un secteur d’activité qui ne permet pas toujours une large promotion sur les réseaux sociaux alors que nous restons dans l’acceptable !

Je vous prépare donc une petite surprise sur le blog avec la première invitée qui sera une créatrice d’accessoires sensuels passionnée dont le parcours ne peut que nous inspirer ! Dorénavant, je préfère privilégier un contenu qui correspond plus à mon actualité, via des projets plus engagés dans les combats de la femme, dont je vous parlerai très bientôt !