Pour toute parisienne qui se respecte, commencer la journée avec un Starbucks est plutôt une chose aisée. Quand je bossais encore à Paris, je ne savais plus à quel Starbucks me vouer… le choix était plutôt large !

Mais voilà, une fois que j’ai rejoins à Lille mon cher et tendre… comment te dire que le choc fut rude. Pas d’American Apparel, pas de Starbucks et puis quoi encore ? Le grande Caramel Macchiato serait-il devenu un luxe ?

Du moins, pendant plus de deux ans ce fut le cas. Jusqu’à ce que Starbucks ouvre son premier store en août dernier. Mais attention, ta boisson chaude, elle se mérite parce qu’actuellement il n’y en a qu’un seul.

Situé à l’entrée du centre commercial Euralille, effectivement on ne peut pas le louper. Mais ce n’est pas du Starbucks que tu dois te méfier, non, pauvre de toi… mais plutôt de toutes les boutiques et autres tentations qui l’entourent.

Secrets de coquines - Starbucks

Prise en sandwich entre deux grandes enseignes de prêts à porter, fashion et abordables, inutile de te dire que tu as le temps de baver devant les nouveautés pendant que tu fais patiemment la queue. Et cette queue là justement, c’est la plus longue que tu n’aies jamais vu, même pour les amatrices de beaux specimens !

Le samedi après-midi, tu peux souvent te retrouver coincée entre deux fashionistas qui guettent la même veste que toi, le regard vif et la chevelure brillante telle des lionnes prêtes à bouffer quiconque se mettra en travers de leurs chemins.

Je ne sais pas vous, mais la chasse, très peu pour moi… je suis comme Pumbaa, le phacochère dans le merveilleux monde de Disney. Non pas que je passe mon temps à manger et dégazer mais je ne suis parfois que « pet » et amour. Alors je savoure mon Starbucks loin des vitrines !

Bonne aprem les coquins !