Par avance, ami lecteur, je te préviens, cet article est hautement œstrogène…

Aujourd’hui nous parlerons des femmes certes, mais plus précisément, de ce qu’il se passe en elles quand tu n’y es pas bien sûr, gros coquin !

Je veux parler de notre cycle menstruel, qui à défaut de donner la vie tous les mois, nous la mène très dure.

Si toi aussi, tu as déjà perdu la bataille contre tes poussées hormonales, sache que tu n’es pas seule, loin de là.

Nous avons toutes connu un jour une défaite après avoir dû abdiquer, non pas sans mal, devant cet ennemi fourbe et tenace. Celui qui s’installe sur ta face !

Secrets de coquines - Hormones

Le lundi n’est déjà pas le meilleur jour de la semaine, mais quand celui-ci commence mal accompagné… comment te dire que le pire reste à venir. Il fait encore bien noir dehors, mais ton bouton, lui, brille de milles feus.

Tu n’es déjà pas très désirable, c’est d’ailleurs pour ça que tu n’as rien chopé ce week-end sauf une indigestion aux chocolats, mais alors là ça n’arrange pas ton cas.

C’est alors que commence le duel de la semaine. Ton bouton te nargue, il te menace même. « Eclate-moi la gueule et je te jure que je ramène tous mes frères et on va te faire la misère ».

Ayant passé l’âge de te battre pour rien, tu te dis qu’il va bien finir par s’en aller et qu’avec un petit coup de correcteur, personne n’y verra plus rien.

Secrets de coquines - hormones lundi

Sauf que lorsque ta semaine s’annonce bien remplie, j’entends par là, avec des deadlines serrées pour rendre tes dossiers. Tu dois faire face à un autre ennemi, vicieux et invisible pendant ta période d’incubation, le stress !

C’est souvent le soir, au moment même où tu enlèves ton déguisement de oomppa loompa, que tu constates les dégâts. Non seulement t’es pâle comme un cul mais en plus t’es colonisée !

C’est la fête sur ton épiderme, et celle-là, même ta voisine qui vient tambouriner à ta porte en pleine semaine avant minuit, ne pourra l’arrêter. En fait la soirée vient juste de commencer.

Secrets de coquines - hormones mercredi

Et c’est pas fini, on est vendredi et tout le monde est en mode « on est de sortie » ! Tu ressembles à une pizza peperoni, sauf que même si l’homme alpha est mort de faim, il ne te mangera pas. Pas fou le gars…

C’est alors qu’on te perds, c’est la guerre ! Te voilà à te venger devant le miroir, tu ne veux plus rien savoir.

On le sait toutes, exploser ses boutons, c’est mal. Mais les laisser vivre et se reproduire c’est encore pire ! Toute façon perdu pour perdu…Qui sait peut-être que demain matin, on ne les verra même plus sous tes trois couches de fond de teint.

Secrets de coquines - hormones vendredi

Mais voilà, après une bonne nuit de sommeil un peu agitée, certes, tu te dis que c’était vraiment une mauvaise idée, à tête reposée.

T’as vraiment pas une tête de porte bonheur et tes boutons sont tellement fat que tu te demandes s’il n’y avait pas un buffet à volonté hier soir…

Avoue-le, tu as perdu la partie en mode « fatality » ce mois-ci. Ils t’ont fini !

Secrets de coquines - hormones samedi