Qui a dit que Halloween n’était que pour les petits lardons… Vous savez ceux qui viennent frapper à votre porte jusqu’à ce que mort de vos oreilles s’en suivent.

Non Halloween c’est aussi pour les grands ! Je veux parler des grands garçons bien sûr, ceux qui partagent nos vies passionnantes et qui n’ont, soit disant, peur de rien. Et bien, ils devraient !

Les bonbons ou la vie ? J’en connais un qui se serait passé de friandises cette année, bien qu’il soit un très gros gourmand.

Halloween 2015 - Secrets de coquines

Mon nom est Chloé, j’aime les licornes, les paillettes et les arcs en ciel mais, avant tout, j’aime surprendre.

Je n’avais jamais fêté Halloween jusqu’à présent et puis j’ai eu une révélation.
Si toi aussi, tu es passionnée de licornes et que ton compagnon se rit de toi au quotidien…

L’heure de la vengeance a sonné ! Pourquoi ne pas faire de cette risée quotidienne, le costume de l’année ? Adieu déguisement has been, déjà vu et re-re vu, place à la nouveauté. Enfin surtout pour Clément, ma moitié.

Ma passion cachée, les déguisements coquins. Ouh oui je suis une vilaine fille, tu peux le dire. Mais sache que je suis souvent punie. Bien que je sois consentante, il m’arrive de prendre parfois très cher !

Et j’ai envie de vous dire, un jour tout se paye. C’est pourquoi, cette année, j’ai décidé d’inverser les rôles. Terrifiant pour beaucoup d’hommes n’est-ce pas ?

Comment ça vous n’aimez pas vous faire péter la rondelle ? Oui, toi là-bas, t’as jamais voulu vivre la vie d’un canard, en marchant tout pareil sans pouvoir t’assoir ?

Vous allez me dire que vous êtes tout aussi hermétique que votre anus, qui en son âme et conscience, se rebelle fasse à toute intrusion aussi furtive soit-elle.

Et bien je n’ai jamais vu un petit trou du cul gouverner le monde. Plus précisément, mon monde magique et féerique, peuplé de petits poneys à la corne aussi dure que celle que j’aborde fièrement dressée ce soir !

– Moi : « Chérie, c’est tout pour toi ! J’espère que tu aimes ! »
– Lui : « Euh, c’est quoi ça ? Tu délires ?  »
– Moi : « Tu sais bien que j’aime les licornes. Et regarde, je suis montée tout pareil! »
Je le regarde, l’air de ne pas saisir sa détresse :
– « Pourquoi tu n’aimes pas quand c’est gros ? »
– Lui : « Euh, si… mais pas quand c’est moi qui régale ! »
Perdant tous ses moyens, et tétanisé par ce spectacle, il me rétorque :
– « Ça ne va pas être possible ! »
– Moi : « T’inquiètes, ça fait pas mal, fais conf ! »
Il me jette un regard dubitatif, plein de désespoir. Je poursuis :
– « Regarde moi, si j’ai pu le faire, tout le monde peut le faire ! »
Voyant qu’il allait essayer d’argumenter encore une fois, je l’ai coupé net :
-« Et puis t’as pas le choix. Prends ça comme un challenge. Vis ma vie au moins une fois ! »

Le but d’Halloween n’est-il pas de faire peur ? De hanter vos nuits ?
Ou, plutôt, de faire que celles-ci soient courtes et pleines de surprises ?
C’est bien connu, plus c’est long, plus c’est bon, mais ça dépend pour qui !