Ah les mariages, événements incontournables à l’approche de la trentaine…

Si c’est le plus beau jour de leur vie, c’est aussi celui où tu fais normalement le plus souvent profil bas.

Tu l’as bien compris, ce jour-là, la plus belle ce n’est pas toi !

Et si, par malheur, tu tentes de t’attirer les regards de ces messieurs seuls ou mal accompagnés, tu seras châtiée par les mariés ou leur famille s’ils n’ont pas le temps de s’en occuper !

– Fille de mauvaise vie ! Tu n’as pas honte de te montrer à moitié nue ? Tu finiras toute seule quand les lois de l’attraction t’auront rattrapé ! dixit tata Valérie, plaquée après 12 ans de mariage pour une fille plus jeune et plus gentille…

Un peu plus tôt, ce jour là :

– Valérie : Non mais tu as invité Mäelle ? Je me souviens pas que tu avais aussi conviés ses seins ?! Il y en a un qui va se faire la malle avant que tu n’aies prononcé tes vœux !

– La mariée : C’est la préférée d’oncle Dédé, tu voulais que je fasse quoi ? Que je lui ramène une burqa ? De toute façon, elle n’est pas conviée au dîner. Et j’ai demandé à Michel de la surveiller. Elle se mettra au fond ! Et si elle peut rester à la porte c’est mieux.

– Valérie : Dédé a toujours été un pervers, tout le monde le sait ! C’est juste pour se rincer l’œil qu’il a voulu que tu l’invites. A 75 printemps, il en a plus pour bien longtemps ! Normalement, tu ne devrais pas te la farcir pour son enterrement.

Sympa l’ambiance hein !? C’est ce que je me suis dite lorsque Maëlle m’a supplié de l’accompagner à ce mariage. Le deal était simple, profiter un maximum de la cérémonie pour se faire remarquer sachant que notre présence n’était pas vraiment désirée.

Secrets de coquines - Le mariage

Du côté de Maëlle, le ton était donné dès la matinée :

– Maëlle : Non mais tu le crois ça ? Elle m’invite que parce qu’elle est obligée un minimum ! Si elle le pouvait, elle m’apporterait du mousseux avec de la mort au rat dedans !  Même mes prothèses mammaires sont plus naturelles que le sourire qu’elle affichera lorsque je la saluerai. Pfff connasse !

– Moi : Euh mais t’es sûre que tu veux y aller ? Il y en a qui ont fini au bûcher pour moins que ça… En plus avec ton mousseux tu ne me vends pas du rêve là. Franchement y a mieux à faire non ?

– Maëlle : Non, je veux être là pour lui pourrir le plus beau jour du reste de sa vie de pétasse ! On ne restera pas longtemps là-bas mais je te promets qu’elle s’en souviendra ! Crois-moi que quand elle me verra dans ma robe de Barbie pouffe, elle va s’étouffer avec son hostie !

– Moi : Ah oui c’est à l’église ? Mais tu vas jamais rentrer avec ta robe ras la touffe !?

– Maëlle : Si, je rentrerai et ma fouffe rentrera avec moi ! Le petit jésus vient bien de là ! Crois-moi, j’ai déjà écarté des passages bien plus étroits.

– Moi :   Ok je veux pas savoir…je te suis mais je te préviens, au premier caillou je m’enfuis !

Ta main sur mon cul ma main dans ta gueule tel est le créneau que Maëlle ne doit pas connaître. Je l’avais déjà connu avec des tenues courtes mais là elle a tout donné !

Du jaune poussin assassin qui pique la rétine et des seins prêts à décoller en orbite… La lune n’est pas loin !

Si Maëlle se penche, tous les hommes présents à cette cérémonie auront, au moins une fois dans leur vie, vu la lune de très très près ! Et quelle lune… On parle pas du petit croissant mais plutôt d’une éclipse !

Enfin bref,  s’il y en a un qui a bien bavé ce jour-là, c’est tonton Dédé !  A défaut de pouvoir décrocher la lune, il a pu la lorgner avec son gros caméscope… Inutile de dire qu’il n’a pas eu besoin de trépied !

Si tu as aimé cet article sur Secrets de Coquines, n’hésite pas à laisser un commentaire 🙂

Suivez-moi sur Hellocoton