Prude, chaude du cul, frigide, mal baisée ou super épanouie, la coquine n’en reste pas moins une connasse comme les autres qui adore mettre sur la gueule d’autrui surtout quand il s’agit d’une personne du même acabit.

Et bitcher à deux, c’est tellement mieux ! Qui ne s’est jamais lâchée sur la première pouffiasse pauvre fille qui passe qui a eu le malheur de nous arracher la rétine. Protubérance mammaire (c’est la jalousie qui parle), string qui fait coucou (on salue l’effort quand même, il est bien élevé).

Ou simplement parce qu’elle passait par là et que tu en as marre d’avoir des pâtes d’oie avant l’âge, marre de ne plus rentrer ton cul dans un slim taille 36, marre de cette vie de chienne parce que t’es une parisienne.

Bref si on avait besoin d’une excuse pour mettre cher, on en trouverait toujours une nouvelle car on adore le fiel  !

Force est de constater qu’avant d’apercevoir la malheureuse, tu l’entends déjà arriver. Facile à repérer, elle est souvent en pleine conversation avec son smartphone pour se la péter. Le même smartphone que tu retrouveras peut-être à la Chapelle avec une trace de fond de teint et quelques cheveux encore avec.

Une pause-café entre deux connasses, ça donne ça :

– Matte moi ça, ça c’est de la biacht comme on en fait plus.
– Ah ouai, elle ferait bander un mort la demoiselle.
– Y a de quoi ne pas reposer en paix, j’avoue. Pas très catholique tout ça.
– Sale temps pour les célibataires quand même…
– Avec un cul pareil, je crois qu’elle a dû trouver un homme..disons protecteur.
– Genre qui lui casse les pattes arrière ?
– Genre qui ne bande pas comme un foulard tu vois…
– Ah bah c’est clair qu’avec du matos pareil, y a rien à faire.
– J’en connais un qui va faire baver du bulot ce soir !
– Oh t’es grave quand même.
– Fais pas ta mijaurée, tu l’as pensé !

Une pensée émue pour les autres personnes en terrasse qui doivent avoir les oreilles qui saignent…

Suivez-moi sur Hellocoton